Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les évènements à l'UPMC - L'année internationale de la chimie à l'UPMC

Partenariats


Le mot du doyen de l'UFR de chimie (2011)

L'année 2011 était marquée par deux événements majeurs pour la communauté des chimistes de l'UPMC : la commémoration du centenaire du prix Nobel de Chimie de Marie Curie d'une part et les manifestations réalisées dans le cadre de l'Année Internationale de la Chimie (AIC) d'autre part.

En ce qui concerne ...

» En savoir +

Chiffres-clé

La chimie à l'UPMC, c'est :

  • 1 Faculté
  • 4 fédérations de recherche
  • 12 laboratoires
  • 5 écoles doctorales
  • 1 licence
  • 4 licences professionnelles
  • 1 master
  • 2300 personnels et étudiants

A voir

Ces activités font partie de  notre programme, déposé en juillet 2010 auprès du comité national AIC2011 et qui a obtenu le label officiel sous le No 117.

Voici le PDF du projet AIC - UPMCNouvelle fenêtre

Alliages à l'échelle nanométrique : des structures et propriétés fascinantes

Riccardo Ferrando (Université de Gènes, Italie)

 

7 octobre 2014, 16 h 45 - 18 h (thé à 16 h 30)

Amphithéâtre Durand, bâtiment Esclangon, campus Jussieu

 

Résumé :

Nanoparticules en alliage (souvent connu sous le nom nanoalliages) sont des particules métalliques bi- ou multi-composants d'une taille entre 1 à 100 nm, contenant ainsi de quelques dizaines à plusieurs millions d'atomes. Nanoalliages présentent une grande variété de structures et de propriétés qui les rendent aptes à de nombreux applications en catalyse, optique, magnétisme et biomédecine.  L'utilisation pratique de nanoalliages remonte au moins à l'époque romaine. Cependant, la caractérisation précise de leurs structures et de leurs propriétés est plus récente, et date principalement des deux dernières décennies.

Nanoalliages sont désormais un sujet animé de recherche, avec plusieurs aspects dignes d'enquêtes plus approfondies. Après un aperçu de leurs principales applications modernes, nous nous concentrons sur les aspects structurels de nanoalliages, montrant ainsi comment l'interaction entre les atomes de différentes espèces chimiques conduit à la formation de structures hautement symétriques et très stables.

Note biographique :

Riccardo Ferrando a reçu son grade de "Laura" en physique en 1988, puis a soutenu sa thèse en 1993 à Gènes en Italie. Avec une bourse il a séjourné 1993/1994 au CRMC2 à Marseille, avant d'intégrer le département de physique à Gènes, comme chercheur, puis enseignant-chercheur, avec des séjours de recherche aux Etats-Unis (Los Alamos) et France (Clermont-Ferrand). Ses intérêts en recherche sont situés en physique et chimie de la matière condensée, par théorie et approches numériques,

de processus stochastiques aux diffusions aux surfaces d'atomes, agrégats et croissance de cristaux. Plus récemment son activité est centrée sur la modélisation de nano-particules, avec une attention particulière à leur propriétés structurales et leur dynamique de croissance. Il est auteur d'environ 120 publications scientifiques.