Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les évènements à l'UPMC - L'année internationale de la chimie à l'UPMC

Partenariats


Le mot du doyen de l'UFR de chimie

L'année 2011 était marquée par deux événements majeurs pour la communauté des chimistes de l'UPMC : la commémoration du centenaire du prix Nobel de Chimie de Marie Curie d'une part et les manifestations réalisées dans le cadre de l'Année Internationale de la Chimie (AIC) d'autre part.

En ce qui concerne ...

» En savoir +

Chiffres-clé

La chimie à l'UPMC, c'est :

  • 1 Faculté
  • 4 fédérations de recherche
  • 12 laboratoires
  • 5 écoles doctorales
  • 1 licence
  • 4 licences professionnelles
  • 1 master
  • 2300 personnels et étudiants

A voir

Ces activités font partie de  notre programme, déposé en juillet 2010 auprès du comité national AIC2011 et qui a obtenu le label officiel sous le No 117.

Voici le PDF du projet AIC - UPMCNouvelle fenêtre

La Terre, machine chimique : les matières premières minérales

Georges Calas (IMPMC/UPMC/CNRS)

 

Mardi 17 septembre 2013

 

16 h 45 - 18 h (thé à 16 h 30)

 

Amphithéâtre 45 A

 

Résumé :

Les ressources minérales, minerais métalliques et minéraux industriels, correspondent à un domaine de grande actualité, au carrefour de disciplines fondamentales et appliquées et dont les enjeux sont considérables, tant au plan scientifique que sociétal ou économique. Les processus géochimiques jouent un rôle fondamental dans la concentration des éléments métalliques ainsi que dans la formation des minéraux industriels. Ils sont parfois d'une remarquable efficacité, comme dans le cas de l'or ou du platine, deux éléments dilués à des teneurs de l'ordre du ppb (10-9) dans la croûte, mais que l'on trouve cependant à l'état natif. La comparaison entre données expérimentales et observations de terrain permet de mieux comprendre ces processus chimiques, depuis la cristallisation des liquides magmatiques, le rôle joué par les fluides hydrothermaux jusqu'aux systèmes biogéochimiques dans lesquels les bactéries jouent un rôle clé dans la concentration des métaux.

Contrairement aux décennies antérieures, le développement des connaissances s'effectue dans le cadre du développement durable, des impacts environnementaux et de l'appauvrissement projeté de la ressource à l'échelle mondiale. L'évolution avec le temps des sites miniers abandonnés ou la minimisation des impacts liés aux exploitations actuelles sont des domaines dans lesquels les concepts chimiques et minéralogiques se retrouvent au cœur des discussions concernant l'acceptabilité sociétale et environnementale de l'exploitation des ressources terrestres.


Note biographique :

Georges Calas est professeur à l'Université Pierre et Marie Curie,  après avoir été chercheur au CNRS puis professeur à l'Université Paris-VII, où il a dirigé l'UFR des Sciences de la Terre. Allan Cox  Professor à l'Université de Stanford en 1992, il est membre senior de  l'IUF. Il a été directeur adjoint du Laboratoire de  Minéralogie-Cristallographie (devenu IMPMC). Ancien responsable du Programme national de recherche sur le sol et l'érosion (CNRS-INRA/IRD/BRGM) et du GDR "Matériaux vitreux", il anime le réseau régional "Matériaux oxydes-OXYMORE". Editeur principal de Terra Nova et d'Elements, il est administrateur du BRGM. Ses travaux de recherche  concernent le rôle des impuretés et défauts dans les minéraux, les relations structure-propriétés dans les verres, le stockage des  déchets nucléaires, les impacts environnementaux et la durabilité des ressources minérales.